Archive for avril, 2010

Ce qu ‘il faut penser de…: Le dialogue citoyen à Nantes

jeudi, avril 29th, 2010

C’est une vieille blague entre Dominique LUNEAU, patron de l’agence API et votre serviteur. Aux tous débuts de Télénantes, dont il a été le premier directeur, je lui avais proposé une émission propre à l’aider à atteindre au meilleur prix, les objectifs ambitieux de « production fraîche » imposés à la nouvelle télé nantaise par son contrat avec le CSA. J’en étais le producteur et l’animateur bénévole, ça s’appelait « Ce qu’il faut penser de… » et ça consistait à ce que je discoure en plan fixe pendant 26 ou 52 minutes sur un sujet donné. L’horreur ! Eh bien figurez-vous que Walter Bonomo, animateur de TV Rezé, à qui rien ne fait peur, a quasiment réalisé un pilote ! Il se trouve que j’étais invité le 26 mars dernier par Gaetan Bourdin, Directeur des Badauds associés, à plancher devant les participants aux Rencontres du Grand Ouest de l’Intelligence Territoriale (programme complet en cliquant ici : programme_ITGO_2010_fr). Walter, également intervenant, était chargé d’assurer la captation des débats et leur retransmission en direct sur la toile. Pour tout vous dire, j’étais arrivé un peu les mains dans les poches, persuadé que j’aurais à participer à une table ronde où les questions de l’animateur et le débat avec les autres participants me permettaient de parler de la nouvelle étape du dialogue citoyen à Nantes, et notamment des Conseils de quartier, sans trop de risque malgré le manque de préparation. En fait, il s’agissait d’une intervention… Heureusement qu’il y avait un peu de retard dans le planning : arrivé pour une fois l’heure, j’ai eu le temps de jeter un vague plan sur un papier et je me suis jeté à l’eau. Walter à tout filmé, et il m’a donné le code qui me permet de vous faire partager la chose. Pas de doute : le plan fixe, ça ne pardonne pas grand-chose et notamment l’idée bizarre que j’ai eu à un moment de me mettre à arpéger de la main droite comme si j’avais ma guitare entre les mains ! Mais bon ! J’ai quand même à peu près réussi à résumer notre état d’esprit sur le sujet donné. Si je ne me fais pas de compliment, qui le fera ?


Atelier 1 – Dialogue Citoyen
envoyé par tvreze. – Vidéos des dernières découvertes technologiques.

Groupe scolaire Paul Gauguin : bien plus qu ‘un lifting

lundi, avril 12th, 2010

Si on considère – et c’est le cas de notre municipalité comme de notre Conseil général – que c’est par l’éducation que passe toute idée d’avenir et d’égalité des chances de chaque enfant devant cet avenir, alors on doit reconnaître que les collectivités locales font tout ce qu’elle peuvent à Nantes Nord. Après la livraison du collège Stendhal tout neuf qui accueillera ses élèves et professeurs à le rentrée du 26 avril, c’est au tour de l’école Gauguin d’avoir droit à bien plus qu’un lifting. Johanna Rolland, qui est notre adjointe au maire en charge de l’éducation et de la jeunesse est venue à Nantes Nord clouer la première planche du futur Centre de loisirs associé à une école rénovée. Il faut avouer qu’elle en avait besoin l’école Gauguin.  Posée au milieu du quartier du Bout des Pavés, enclavée, on s’est longtemps demandé si on devait y engager des frais ou envisager de refaire une autre école ailleurs ou même pas du tout au cas où on aurait scellé le sort des tours Québec, grandes pourvoyeuses d’effectifs. D’études urbaines en réflexions patrimoniales, on n’avançait pas beaucoup et l’équipe enseignante et les parents d’élèves commençaient à trouver le temps long.

Les bonnes décisions ont été prises : on réhabilite les tours Québec et on fait à Paul Gauguin ce qui réussit ailleurs : une école rénovée, désenclavée par une réorganisation astucieuse (on s’ouvre sur le quartier avec une nouvelle entrée rue de la Coulée) et complétée par les nouveaux locaux du Centre de Loisirs, avec un espace  bibliothèque en prime.

Tout cela est fait dans l’esprit de la politique de réussite éducative conduite avec Johanna par Myriam Naël, également élue du quartier. Après un premier lancement à Bellevue, c’est à Nantes Nord qu’aura lieu la seconde phase de l’expérimentation du programme pour la réussite éducative qu’elles construisent. (D’ailleurs vous pouvez cliquer juste là : interv j rolland cm reussite educative pour lire l’intervention de Johanna au dernier Conseil municipal consacré à la réussite éducative). Évidemment, le livre et la lecture prennent une part primordiale dans ce programme : c’est sur ce terrain que se creusent ou se corrigent les inégalités qui minent la confiance que parents et jeunes placent dans le système scolaire. Le leitmotiv de Myriam, c’est la coéducation. Chacun doit rester dans son rôle : parents, enseignants, animateurs ou accompagnants des temps périscolaires et de loisirs. Mais tous jouent un rôle et font une partie de ce qui permet à un-e petit-e de se construire. C’est dans l’articulation et la mise en cohérence de tous ces efforts que se nichent les chances les meilleures de réussite et d’épanouissement de tous nos petiots, y compris ceux qui ont le moins de chance au départ. C’est bien pour ça que Catherine Piau, la troisième élue de la bande, chargée de l’animation et de la restauration scolaire était là aussi. Avec ces trois là, j’avais intérêt à me tenir à carreau ! Elles ont eu la gentillesse de ne pas m’infliger d’humiliation publique : elle sont aussi peu à l’aise que moi un marteau à la main. Quelle que soit leur opinion sur la manière dont nous remplissons notre mandat d’élus les parents et enseignants ont été soulagés de ne pas devoir compter sur nous pour le construire, ce centre de loisirs ! Bilan : trois clous tordus mais pas de bobo ! Le menuisier à très vite récupéré son marteau…

Amal a bien du mérite

dimanche, avril 4th, 2010

"Liberté, Egalité Fraternité..." photo Cindy Bazin

Si vous connaissez Nantes Nord, vous connaissez Amal (prononcez Emel, s’il vous plaît). Amal Labadi, c’est la bonne fée de MARUMBA. MARUMBA, c’est cette association qui démontre qu’on peut mélanger les cultures et qui met la devise de la République en danse et en musique (pour son blog, cliquez ici) . En hip-hop, bien sûr, mais pas que. Dany Nadh, son artiste d’époux, c’est la musique et Amal, c’est la danse. Elle fait danser les enfants dans les écoles, les plus enfants (et même les plus tout jeunes) dans les salles du quartier. Version orientale, mais métissée tout plein. Amal, il suffit de la regarder pour savoir que les mélanges, c’est ce que le présent et l’avenir peuvent concevoir de plus joli et que le monocolor est trop triste. Elle arrive à convaincre qu’un-e danseur-euse sommeille en chacun-e de nous. (Sauf en moi, ou alors ça ne sommeille pas, ça hiberne toute l’année !). Elle met ses élèves sur scène, tous ses élèves. Pas que les naturellement doués, pas que les garçons musclés et les filles à taille de guêpe. Et ils font un tabac, comme au dernier salon Ram-Dam à la Cité des congrès. Tous les ans, Nantes Nord se transporte salle Paul Fort pour la gala annuel de Marumba, « Racines oubliées ». C’est important de sortir du quartier, même si la transformation de la pataugeoire du Bout des Pavés en scène Hip-Hop, c’est une super idée. La ville est à tout le monde, ses salles de spectacle aussi. Il y a bien assez de talent dans les ‘ »quartiers » pour mériter les scènes du centre. Du centre ville, pas du centre social, hein ! (suite…)

FRAP…

samedi, avril 3rd, 2010

En cliquant sur le dessin, accédez à l'article de Presse-Océan qu'il illustre

Pfff… Le maillot trop petit du sale gosse grassouillet, je ne sais pas si c’est bien correct. C’est que je suis père de famille, moi ! Il y pense FRAP, à l’image du père ? La loi, l’autorité, tout ça…  La mienne va-t-elle pas être gravement atteinte aux yeux de mes enfants ? En tous cas, JMA en prof’ pas content, il est nickel. C’est que j’ai effectivement failli l’avoir comme prof’ d’allemand au collège, pile poil l’année où il a été élu maire de St Herblain. Ce dessin est donc comme une prémonition rétrospective !

Ce dessin a un grand frère sur le blog de FRAP. Cliquez ici !

Mâtin ! Quel beau collège !

vendredi, avril 2nd, 2010

Sous la pluie mais sur le toit du collège avec R. LE GALL, C. TOUCHEFEU, E. PELE et P. MARESCHAL (photo P.P.)

A la rentrée des vacances de Pâques, les élèves du collège Stendhal et leurs professeurs vont prendre possession du petit bijou que leur ont conçu l’architecte Richard LE GALL et l’équipe de l’agence AIA de Nantes. Les 19 et 20 mars dernier, l’équipe de direction du collège, autour du Principal Edmond PELE et les services du Conseil général ont organisé conjointement une opération porte-ouverte qui a connu un succès inespéré. Elèves, parents et enseignants des écoles primaires environnantes, élèves du collège et leurs parents se sont pressés pour découvrir le nouvel outil mis au service de la réussite de tous.

(suite…)