La médaille à Laurence

Je ne sais pas si vous connaissez Laurence Aubron, mais moi, oui. Ça va même finir par faire un bail…

Trio de classe dans la salle Bellamy... Photo P.M.

C’est une teigneuse, la Laurence. Quand elle a une idée en tête, elle est du genre têtue. Pour la faire avancer, elle remue ciel et terre, et le reste si ça ne suffit pas. Le genre emmerdeuse quoi, pour être aussi franc qu’affectueux ! J’ai le souvenir assez précis d’une discussion avec Chantal Boutry, journaliste à Ouest-France. Chantal était venue faire un petit reportage sur le M.I.N (Marché d’Intérêt National), aux temps où j’étais PDG de la SEM qui gère l’endroit, situation suffisamment étrange et récente pour l’intriguer ! J’aime bien travailler avec Chantal. C’est souvent elle que je retrouve les matins froids de dépôt de gerbes. Ça crée des liens. Et puis en lisant Ouest-France, je ne peux pas deviner ce qu’elle pense de la Bretagne ou de l’aéroport, ni si elle est de droite ou de gauche d’ailleurs. Ça repose… Mais je m’égare ! Nous étions donc dans les couloirs de la SEMMINN et je la raccompagnais fort civilement quand elle me demande si elle peut me parler d’un truc. Mais comment donc… Elle commence : « Tu connais Laurence Aubron ? » Un peu, oui, que je la connais ! « Elle a un projet super en lien avec l’Europe, continue Chantal, mais j’ai bien peur qu’il ne puisse jamais se réaliser. Trop compliqué, trop cher… ». A l’époque, j’étais encore au cabinet de JMA et les médias locaux étaient de mon ressort. J’étais un peu

J'ai même eu droit à une photo (de P.M. bien sûr !) avec la lauréate...

embêté parce que déjà, le développement de PRUN’ et la création de Télénantes que j’avais un peu soutenus, ça faisait quelques sous et je me voyais mal, même pour Laurence, en remettre une louche. Sauf que voilà, quand un dossier est bon, il est bon. Et quand il rencontre une orientation stratégique (le positionnement de Nantes comme métropole européenne), les moyens, on les dégage. Le dossier Eur@dionantes, il était bon. Très bon, même. Le talent de Laurence plus la crédibilité gestionnaire de Christine Lassalle, plus le travail assez démentiel des deux, ça fait un mélange détonnant et surtout efficace ! JMA a topé tout de suite. Comme une évidence. Jérôme CLEMENT aussi pour apporter un parrainage prestigieux. Moins de 3 ans d’Eur@dionantes et de prix divers après, Laurence m’appelle : « Dis, c’est quoi l’Ordre National du Mérite ? J’ai l’impression que quelqu’un me fait une blague. Mais tu dis rien à personne, hein?… » Mais non, Laurence, personne ne le saura ! Elle te va juste très bien ta médaille… Et comme promis, voici le lecteur deezer pour déguster une délicieuse chanson posthume de Brassens chantée par Maxime Le Forestier mais qui ne te concernera pas ! Même si on te colle un jour la Légion d’Honneur !

Découvrez la playlist La Légion D’Honneur avec Maxime Le Forestier

Tags: , , , , , , , , , , , ,

One Response to “La médaille à Laurence”

  1. Bravo à Laurence pour cette bataille menée pour l’Europe du présent et du quotidien. Si si c’est possible !
    Albert

Leave a Reply