Télé locale : ouf ! Nantes 7 continue.

Comme je n’avais pas le temps de l’écrire, j’ai enregistré une petite réaction à l’annonce de la reprise de Nantes 7 par Télénantes et ses partenaires. J’ai réservé pour l’écrit (ce qui reste !) l’élément suivant : la compétence et l’engagement des professionnels de Nantes 7 étaient devenus indispensables à l’info quotidienne locale et à son pluralisme. C’est d’abord cela que préserve la décision du Tribunal.

Commentaires sur la reprise de Nantes 7

2 Responses to “Télé locale : ouf ! Nantes 7 continue.”

  1. Rault dit :

    Bonsoir M. Bolo…
    J’ai pris connaissance de votre réaction sur la reprise de Nantes 7 par Télénantes… Commme vous, je partage l’essentiel : l’importance de préserver le pluralisme de l’information sur l’agglomération nantaise…
    Je suis néanmoins surpris par l’évolution de votre approche en la matière… Il n’est pas si loin le temps où vous aviez une approche beaucoup plus critique sur la question, lorsque par exemple, Ouest-France était le seul candidat à la reprise de la Socpresse Ouest, et notamment de Nantes 7.
    Par ailleurs, pour avoir été l’un des premiers acteurs de la naissance de Nantes 7, je me souviens aussi des discours répandus à l’époque par vos amis politiques, mais aussi par vous-même, sur l’identité même de cette entreprise…
    Ainsi va la vie… Et l’évolution des choses.. Et des personnes….
    Comme le disait Edgar Faure : « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. » Et un politique, c’est somme tout normal, se doit de surfer sur toutes les opportunités….
    Amicalement
    Bertrand Rault

  2. pascal dit :

    Cher Bertrand Rault,

    Vous avez l’amitié sévère et la mémoire sélective mais c’est bien volontiers que je publie votre réaction. Chacun a sa vision de l’histoire, son point de vue, au sens propre du terme. Je donnerai certainement le mien, le moment venu, comme on dit en bonne langue de bois, puisque c’est une langue que le politique se doit de maîtriser autant que le surf sur les opportunités ! A charge de revanche, donc ! Bien amicalement. Pascal BOLO

Leave a Reply