Beauséjour relookée : un projet tout comme on aime !

La station s’appelle comme le quartier et comme l’ancien lieu-dit : Beauséjour. Pourtant, ce n’est pas l’endroit où on avait envie de rester. Au point de rencontre d’Orvault, de Nantes et de St Herblain, ce pôle d’échange est important. Plusieurs grosses lignes de bus y rencontrent la ligne 3 du tram. Et, sans jeter la pierre à qui que ce soit, ce n’est pas une grande réussite. Un parking au statut incertain, des recoins et escaliers piétons sombres, difficiles à entretenir et servant de pissotière, des graffitis et tags bien moches. Rien de bien accueillant !
Au mois de juin, P1020468la Direction de la SEMITAN me propose de mobiliser notre équipe de médiateurs (encore eux !) pour un projet du genre de ceux qu’ils ont déjà conduit avec les bus graphés : proposer aux jeunes des Centre socio-culturels environnants de relooker la station à coup de bombes (celles qui peignent bien sûr!). Mais voilà, me dit-on, l’ opportunité c’est en juillet (trois semaine après, quoi !) et s’il y a plein d’autorisations à obtenir…

J’ai donc fait faire quatre courriers aux Maires de Nantes, Orvault, et St Herblain et au Président de Nantes Métropole pour leur présenter le projet et leur signifier qu’à défaut d’objection ultra-rapide de leur part, on les considérerait d’accord. Au culot !
Partager
Pas de réponse ? … C’était la bonne réponse !

photo N.R

En une semaine, les artistes de 100pression, les animateurs des centres du Breil Malville à Nantes et de Plaisance à Orvault ont aidé 12 jeunes à peindre la fresque sur fond jaune flashy qu’apprécient aujourd’hui les utilisateurs du lieu.

Bilan : Les usagers sont ravis. Visuellement, c’est très chouette, gai, dynamique et en rapport direct avec le lieu et son usage (il y a le nom de la station etc.). Des jeunes du Breil et de Plaisance se sont découverts voisins et contents de l’être, les équipes des deux centres sociaux aussi. Les jeunes sont légitimement fiers du résultat : ils ont fait venir leurs proches et leur œuvre est respectée. Leur relations avec la SEMITAN s’en trouve heureusement changées : quand on fait des choses ensemble, on se comprend mieux.

Pour résumer : rien que du bonheur.

Alors on leur a organisé une inauguration bien officielle, avec presse, discours, félicitations et cadeaux.
Franchement, c’était bien le moins !

Tags: , , , , , , , , , , ,

One Response to “Beauséjour relookée : un projet tout comme on aime !”

  1. Yann Lescop dit :

    Salut Pascal,

    Bon, je suis d’accord, mettre de la couleur c’est plus rigolo que l’expression morne de la déprime des architectes, qui ont par ailleurs toutes les raisons d’en souffrir, surtout s’ils veulent bosser sur l’ile de Nantes et qu’ils font pas partie de la bande … Bref, c’est un autre sujet.

    Ceci dit, pour les hubs de tram, il faut surtout chercher leur aspect tristounet dans la programmation … Neustrie, Grand val , Beauséjour, Beaujoire, François Mitterrand ….. pas un café, pas une mobylette, RIEN, RIEN, RIEN, juste un petit essai formel.

    Je reviens d’Allemagne et ce genre d’équipement est inimaginable sans les services associés: boulangerie, Journal, Café, fleurs etc … Tous ces petits endroits qui donnent de la vie et transforment un lieu fonctionnel en lieu de rendez-vous … Aujourd’hui on attend le tram sans rien autour, on attend et on s’ennuie. On pourrait en profiter pour prendre un petit dèj’, ecrire une carte, prendre un canard, lire les dessins de Frap, prendre un Bicloo ( ah non, ça , c’est réservé aux habitants du centre, pardon)
    Et malgré cela les hubs continuent à être conçus sans service associé … Alors, on peut toujours mettre des dessins de Dubout sur un corbillard, ça fera pas marrer les gens qui le suivent, juste ceux qui le regardent passer.

    Elargir le champ de vision … c’est la base de toute conception ….

    A pluch’ ! ( les carottes)

Leave a Reply